Les Collines de Pagnol

Juil 27, 2021

Arrêt de bus La Fève – Terminus de la ligne n° 142.
Sur l’avenue Etienne Cucca, au panneau ” Vallon de l’Oule, Hameau des Maurins “, prenez sur la droite le chemin des Grands-Louis, balisé en jaune (+ vert) puis rapidement, sur la gauche, le chemin des Maurins.Ancien chemin de Pichauris :
A la bifurcation, prenez à gauche l’ancien chemin de Pichauris balisé en jaune. Dépassez la barrière et le réservoir d’eau et poursuivre sur un large chemin bordé d’argelas, de romarins et ombragé par de grands pins.
Plus loin, traversez la route goudronnée de la Société du Canal de Provence et suivez en face la piste en terre (GB 100 balisée en jaune) qui s’élève doucement.
Belle vue sur Marseille et l’archipel du Frioul qui est composé de quatre îles : Pomègues, Ratonneau, If et Tiboulen).
Après le col des Hirondelles (non signalé, alt. 300m), Belles échappées sur les crêtes de Baou Traouca, le Grand Puech de Mimet et sur l’Aire de la Mourre (zone d’entraînement des pilotes de canadair).
Sa couleur rose ? Ce sont les traces laissées par le produit retardant largué par les canadairs en lutte contre les incendies.
Passez sous la ligne HT, ignorez le chemin de gauche qui descend à Pichauris et poursuivez votre montée sur la piste principale (Balisage jaune).
Remarquez quelques cabanes de chasseurs ou agachons. A la prochaine bifurcation, continuez sur la droite. Le chemin s’élève pour arriver au lieu-dit « Les Grands Chênes » : il n’en reste plus qu’un… bosquet !
Belle vue sur l’ensemble du massif de l’Etoile : Pilon du Roi, Baou Traouca, Grand Puech de Mimet, Mont Julien et plus loin, au nord-est, Sainte-Victoire.

Les Grand Chênes (alt. 425 m) :
En vue d’une citerne, 100 m avant, vous rencontrez un nouveau panneau indicateur du Conseil Général 13. Suivez sur la droite la flèche jaune n° vers le col de l’Amandier. Ce sentier, bien agréable, grimpe au milieu de la garrigue en fleurs odoriférantes.
Au détour d’un virage, vestiges d’une ancienne carrière. Puis grimpez dans la rocaille « les escaliers du Goï » en suivant le lit d’un ancien torrent.
Plus haut, point de vue superbe sur la Grande Etoile et son antenne. Lorsque vous quittez le couvert de chênes verts et de coronilles, descendez à droite par un sentier balisé en jaune (laissez filer le balisage jaune 4 en montée). Sur des affleurements rocheux, passez au-dessus de la « Barre Coupée » et de la « Barre de la Parloire » tapissée de lierres, vestiges magnifiques d’une époque où l’eau a façonné le paysage ! (attention aux enfants près du bord !).
Remontez ensuite sur un bon chemin en corniche. Au fond sur votre droite : Sainte-Victoire et le village de Belcodène. Le sentier redescend un peu et, au détour d’un virage, vous découvrez la baie de Marseille, ses îles et la « Bonne Mère » perchée sur sa colline ! A la patte d’oie, prendez la branche de droite et descendez raide, toujours avec le jaune, avant de rejoindre une piste DFCI : vous êtes au col de l’Amandier. Il s’agit en fait d’un pérussier (poirier sauvage) à feuilles… d’amandier !

Col de l’Amandier, alt. 438 m :
Quelques mètres après le col, quittez la piste et prenez sur la gauche un petit sentier balisé en jaune qui monte et traverse la Plaine de la Grosse.
A l’est, vue sur les Monts Auréliens et au sud, sur le Pic du Taoumé et la Pounche (ce que signifie « pointe ») des Escaouprés. Il serpente au milieu des chênes kermès et des argelas qui ont poussé à foison suite à l’incendie de 1997.
Dans la descente, superbe vue panoramique sur Marseille ! A la bifurcation, continuez tout droit (Balisage jaune) et descendez raide pour rejoindre la piste précédemment quittée. Vous arrivez à un croisement de pistes.
Au croisement de pistes, prendez celle qui, venant du col de l’Amandier, rejoint plein ouest la citerne n°134 et se poursuit vers Les Maurins (pas de balisage). Retrouvez le tracé jaune plus bas au point 355. Poursuivez votre descente et, après plusieurs lacets, traversez les petites gorges du vallon de l’Oule. Vous arrivez à la fin de la piste GB 200. A la barrière, tourner à gauche et dépasser la Fenêtre des Maurins (entrée d’une conduite d’entretien du Canal de Provence). Continuez sur le chemin des Maurins et prendez sur la droite le chemin des Grands-Louis qui vous ramène au point de départ.